Volontariat international

Partir à l’étranger avec le Service Civique : On fait comment ?

Service Civique, SVE, VIA, VIE… On s’y perd avec tous ces sigles !

Ne vous en faites pas, la Voix des Volontaires est là pour vous parler des principaux dispositifs d’engagement à l’international, mais surtout pour vous éclairer un peu plus sur le Service Civique à l’étranger.

 

Le Service Civique à l’international

C’est ce qui vous intéresse, puisque vous êtes là !

Tout comme les missions proposées en France, le Service civique international s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme et disponibles entre 24h et 35h par semaine. Elles se déroulent en dehors du territoire national et pour une durée de 6 à 12 mois. Elles concernent les citoyens français et les ressortissants des pays d’accueil.

Le Service Civique à l’international vous garantit une indemnité mensuelle, du même montant que celle pour les missions effectuées en France, ainsi qu’une protection sociale complète, une assurance complémentaire (en cas de rapatriement), une formation civique et citoyenne et un suivi individualisé.

En partant à l’étranger, il y a bien sûr d’autres coûts supplémentaires (frais de Visa, billets d’avion, frais de vie dans le pays d’accueil etc.). Ceux-ci sont pris en charge, ou non, selon la structure qui vous envoie et celle qui vous accueille. À vous de vous renseigner au préalable et peut-être de négocier la prise en charge d’une partie ou de la totalité de ces charges.

Ce qu’il faut savoir : dans la réalité, les personnes qui partent à l’étranger sont plutôt « âgées » (la moyenne se situe à 22-23 ans) et diplômées. Les volontariats à l’étrangers s’adaptent au pays local et les 35h par semaine sont la règle et non l’exception. Si vous avez peu de ressources, vous devez être conscients que vous ne pourrez sûrement pas cumuler un emploi en plus de votre volontariat ; autant à cause du temps que vous consacrerez à votre mission, qu’à cause de la législation du pays d’accueil sur l’accès à l’emploi.

  • Site officiel du Service Civique : vous y trouverez toutes les missions répertoriées. À vous de cocher l’onglet «A l’étranger » dans la barre de recherche.
  • France Volontaires : c’est une plateforme qui regroupe les annonces de bénévolats et explique en détails les différentes formes de volontariats. L’association peut également vous aider à mettre en place un projet de solidarité internationale.

 

Le Service Volontaire Européen (SVE)

Bien qu’il soit impossible de cumuler deux missions de Service Civique à la suite, il est tout à fait possible de la faire suivre par un SVE !

Les conditions sont simples ; il faut être âgé de 17 à 30 ans, sans condition de diplôme ou de niveau de langue, être de nationalité européenne, d’un pays candidat à l’adhésion de l’UE, de certains pays voisins ou certains pays du reste du monde.

Il existe des missions de court terme allant de 2 semaines et demie à 2 mois, et de plus long terme, entre 2 mois et un an. La mission s’effectue au sein d’une association, d’une ONG, d’une entreprise sociale et solidaire ou d’un organisme public.

L’indemnité mensuelle est moins importante que celle du Service Civique et se situe entre 55€ et 140€ (le montant est indexé sur le coût de la vie du pays) mais le volontaire bénéficie sur place d’une partie des frais de transports, de nourriture et un logement gratuit. À cela s’ajoute un accompagnement personnalisé, un droit à la protection sociale, à une assurance rapatriement ainsi qu’une aide au départ et un soutien dans l’apprentissage de la langue locale.

Pour rechercher une mission SVE, il est conseillé de prendre contact avec le correspondant SVE de votre région qui vous accompagnera et vous mettra en relation avec un ou plusieurs organismes d’envoi.

 

Le Volontariat International en Administration / en Entreprise (VIA/VIE)

Considéré comme le sésame des volontariats, c’est également le plus difficile à obtenir. Contrairement aux deux dispositifs précédents, le recrutement se fait selon les qualifications, les diplômes et les expériences. La mission se déroule à plein temps et elle est généralement bien payée. Il faut être âgé de 18 à 28 ans, et ressortissant d’un pays de l’Espace économique européen (les pays membres de l’UE + la Suisse + l’Islande + la Norvège). Les missions durent entre 6 et 24 mois et s’effectuent dans des entreprises françaises de rang international agrées par l’État (VIE) ou dans des administrations françaises sous tutelle du Ministère des Affaires étrangères comme les ambassades ou les Instituts culturels (VIA).

L’indemnisation est comprise entre 1200 et 2800€ en fonction des contraintes subies et des pays concernés par la mission.

  • Civiweb : c’est LE site de référence des offres de Volontariats « professionnels » à l’étranger.